GHB : « la drogue du violeur », désormais prisée des 17-25 ans, fait des ravages dans les boîtes de nuit

Le GHB, longtemps surnommé « la drogue du violeur », fait de plus en plus souvent son entrée dans les fêtes parisiennes. Désormais consommée de manière « récréative », elle concerne spécifiquement les 17-25 ans, en première ligne. Et les filles aussi.

(Visited 24 times, 1 visits today)

Articles Recents

0 0 voter
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Would love your thoughts, please comment.x
()
x
x Logo: Shield
Ce Site Est Protégé Par
Shield