GHB : « la drogue du violeur », désormais prisée des 17-25 ans, fait des ravages dans les boîtes de nuit

Le GHB, longtemps surnommé « la drogue du violeur », fait de plus en plus souvent son entrée dans les fêtes parisiennes. Désormais consommée de manière « récréative », elle concerne spécifiquement les 17-25 ans, en première ligne. Et les filles aussi.

Articles Recents