Côte d’Ivoire : les sanctions tombent après l’émission consacrée au viol sur la Nouvelle Chaîne Ivoirienne

Côte d’Ivoire : les sanctions tombent après l’émission consacrée au viol sur la Nouvelle Chaîne Ivoirienne

Condamnations et réactions outrées se multiplient depuis la diffusion ce 30 août, en direct et à une heure de grande écoute, sur la Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI), télévision privée créée en 2019, d’un épisode de l’émission de divertissement La Télé d’ici Vacances consacré au viol. En quelques heures, une pétition en ligne exigeant des sanctions exemplaires a recueilli plusieurs dizaines de milliers de signatures. Depuis, le présentateur du magazine, Yves de Mbella, a été suspendu par la chaîne et la Haute autorité de la communication audiovisuelle.

Depuis la diffusion ce lundi 30 août 2021 sur la NCI, la Nouvelle Chaîne Ivoirienne, d’un numéro du magazine La Télé d’ici Vacances consacré notamment au viol, l’indignation ne faiblit pas en Côte d’Ivoire. Dès la fin de l’émission, les réseaux sociaux se sont enflammés et les réactions se sont multipliées sur ce que beaucoup considèrent aujourd’hui comme une véritable apologie du viol.

Une étrange et très obscène « reconstitution » d’une scène de viol

Dans un court extrait relayé par les réseaux sociaux et que nous avons visionné [Ces séquences ont depuis été supprimées des pages Facebook et Instagram de la Nouvelle Chaîne Ivoirienne et les rediffusions du magazine ont été annulées, NDLR], le présentateur de l’émission, Yves de Mbella, demande à son invité, « un ancien violeur repenti » selon lui, de montrer au public comment il procédait pour commettre ses crimes. « Parce que notre but, ajoute-t-il alors, ce n’est pas de dire : il faut faire comme lui. Mais c’est pour éviter de tomber dans le piège de ceux qui veulent faire comme toi désormais, conclue-t-il en s’adressant à son invité. »

(Visited 20 times, 1 visits today)

Articles Recents

0 0 votes
Article Rating
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x